Parmi les mythes bibliques, peu sont aussi riches en réception, aussi lourds en conséquences et en même temps aussi contestés que les récits de la Genèse liés à la création du monde et del’homme, au paradis et à la « Chute ». Car peu nombreux sont ceux qui ont structuré aussi fortement ce qui a été à la fois croyance et pratique dans les sociétés chrétiennes. Avec la laïcisation de la pensée du xvie siècle aux Lumières, cette croyance est mise en question, et les récits bibliques ne font pas exception, évoluant ainsi vers le mythe. La production littéraire et artistique s’en ressent et se libère plus que jamais, donnant au couple de la Genèse des interprétations et attributs nouveaux. Les articles réunis dans ce volume interrogent dans des approches disciplinaires différentes les rôles que jouèrent Adam et Ève dans cette période de transformation qui voit la Genèse d’un côté encore comme référence du droit, et de l’autre comme source de réécriture littéraire, voire comme matériau exemplaire de polémique.
Sommaire
 
Gabriele Vickermann-Ribémont
Introduction
 
Lise Wajeman
Adam et Eve au XVIe siècle, de l'histoire aux histoires.
 
Jean-Paul Coujou
Enjeux anthropo-théologiques de la théorie suarézienne de l'état de nature 
 
Hubert Bost
Bible et fables :  "Adam" et "Eve" dans le Dictionnaire historique et critique de Bayle
 
Sébastien Drouin
Légitimation du péché et critique de l'exégèse allégorique dans le De peccato originali d'Adrian Beverland (1678) adapté par Jean Frédéric Bernard (1714)
 
François Bessire
Adam et Eve au XVIIIe siècle : de l'histoire à la fable
 
François Jolivet 
Le Paradis des libertins : Adam et Eve dans les oeuvres libertines au siècle des Lumières
 
Marc Décimo
Adam et Eve parlaient-ils le breton au Paradis ? 
 
Gabriele  Vickermann-Ribémont
Péché originel et légitimation juridique : la mise en discours du rapt de séduction
 
Nathalie Rubel
Eve l'effacée, ou Locke et Rousseau à la charnière de la pensée sur l'union contractuelle
 
Gabriele Vickermann-Ribémont
Conclusion