Ce volume, qui fait suite à un colloque organisé à Orléans les 9 et 10 décembre 2010 dans le cadre du programme La Lettre et le Droit, ajoute une nouvelle pierre à l'édifice des études comparées entre le droit et la littérature au Moyen Age, en particulier dans la chanson de geste. Il apparaît à la suite de ces études qui ont permis de considérer un vaste corpus de textes, incluant deux épopées latines majeures, que nos textes épiques du Moyen Âge, tout en reflétant une réalité, sont aussi les promoteurs d'une réflexion, soutenue par divers procédés fictionnels, sur les fautes humaines. Si le manichéisme épique reste toujours opérationnel, surligné par une considération négative de la vie humaine entachée systématiquement de péché, se fait jour une vision bien plus nuancée, liée à la fois aux incertitudes du droit, à l'idée forte de l'importance d'un arbitraire du juge comme à la faiblesse d'un homme soumis à sa condition et à la force du hasard comme des passions. D'autre part, à côté de l'esthétique de la force dominant les épopées, les jongleurs mettent en oeuvre une esthétique du judiciaire qui, en particulier, s'articule autour d'un jeu sur la faute et sur les multiples ambiguïtés de son jugement.
  
Sommaire
 
Bernard Ribémont
La faute épique, mesure et démesure en guise d'introduction
 
I. Trahison et circonstances atténuantes
 
Sarah Baudelle-Michels
"La merci vos en quier" : trahison et pardon dans Renaud de Montauban
 
Nadine Henrard
Trahir son compagnon : crimes et circonstances aggravantes dans Daurel et Beton
 
Galice Pascault
Les sarrasines chrétiennes, des traîtresses héroïques
 
Emmanuelle Poulain-Gautret
Est-ce une faute que de s'en prendre à la reine ? Le cas Florence de Rome
 
Nathalie Réniers-Cossart
Olive, présumée coupable. Lectures d'une problématique judiciaire dans la chanson de Doon de la Roche
 
II. Une culpabilité et une innocence qui se cherchent
 
Philippe Haugeard
La culpabilité dans l'épopée médiévale (fin XIe-fin XIIe siècle). Quelques axes de réflexion
 
Catherine M. Jones
"Je ne soz queil homme j'oz ocis" : ignorance et innocence dans Garin le Lorrain et Huon de Bordeaux
 
Bernard Guidot
La Chanson d'Antioche : une culpabilité diluée ?
 
Jean-Claude Vallecalle
Aquilon de Bavière ou l'ambiguïté de l'innocence
 
Claude Roussel
Innocents ou coupables : les degrés de la culpabilité dans quelques chansons de geste tardives
 
III. La guerre, le héros et la mort
 
Wilfrid Besnardeau
La mort du fils d'Emelon dans Floovant : Richier a-t-il des circonstances atténuantes ?
 
Francine Mora
Y a-t-il des circonstances atténuantes dans l'Illiade de Joseph d'Exeter et dans le Waltharius ?
 
Alain Corbellari
L'orgueil de Guillaume
 
Marion Bonansea
Ambiguïtés de la guerre épique