Commentaire proposé par Jérôme Devard (POLEN-Université d'Orléans)
La vision du Haut-Clergé dans Garin le Loheren :  une représentation stéréotypée de la classe des oratores dans les chansons de geste
Edition
Editions
Editions
 
Analyse de l'oeuvre
 
Garin le Lorrain est une chanson de geste composée à la fin du XIIe siècle. En pratique, il est très difficile de distinguer le récit de Garin le Lorrain de sa suite Gerbert de Metz, la limite entre les deux textes étant des plus artificielles. Composé d’un peu moins de 20000 vers et attribué dans plusieurs copies à un mystérieux Jehan de Flaggy, ce récit constitue le noyau originel de la Geste des Lorrains. Le sujet essentiel de ce récit qui sera repris et poursuivi par les suites, est la rivalité opposant deux grandes familles aristocratiques : les Lorrains et les Bordelais. Les sièges, les batailles, les assassinats et les guet-apens s’alternent de part et d’autre. Au milieu de ces conflits incessants, Pépin le Bref se trouve piégé ces deux lignages, celui-ci n’ayant pas la puissance (et la volonté) d’imposer son autorité pour que cesse les multiples conflits. Les éditions existantes possédant des différences textuelles non négligeables, nous prenons le parti de ne pas proposer de résumé du récit, préférant renvoyer le lecteur de cette fiche aux analyses proposées par les différents éditeurs.
Le récit de Garin le Lorrain est violent mais c’est justement dans cette brutalité qu’apparaît la valeur historique et juridique de cette chanson qui présente une peinture brutale des mœurs de l’aristocratie féodale en interrogeant particulièrement les réalités de la solidarité familiale, les rapports et leur articulations entre le roi de France et ses vassaux. En outre, l’abondance des détails géographiques, les ressorts narratifs comme la description des batailles, des négociations et des ambassades donne à l’histoire les caractéristiques d’une chronique. Outre ses nombreux intérêts, le trouvère de Garin le Lorrain dresse un portrait acide du clergé et des relations que cet ordo entretient avec la Royauté. Ce faisant, le trouvère ne se fait que  le paragon d' idées stéréotypées présentes dans les chansons de geste. 
 
Manuscrits
 
Berkeley, University of California, Bancroft Library, UCB 72 (Ancien ms. Phillipps 24827).
Berkeley, University of California, Bancroft Library, UCB 140.
Bruxelles, Bibliothèque royale de Belgique, 9630.
Cambridge (USA), Harvard University, Houghton Library, Fr 323.
Genève, Bibliothèque publique et universitaire, (fragmentaire).
Paris, Bibliothèque nationale de France, français, 1442.
Paris, Bibliothèque nationale de France, français, 1443.
Paris, Bibliothèque nationale de France, français, 1461.
Paris, Bibliothèque nationale de France, français, 1582.
Paris, Bibliothèque nationale de France, français, 1622.
Paris, Bibliothèque nationale de France, français, 4988.
Paris, Bibliothèque nationale de France, français, 19160.
Paris, Bibliothèque nationale de France, français, 19161.
Paris, Bibliothèque nationale de France, nouv. acqu. françaises, 10051
 
Editions intégrales
 
Li romans de Garin le Loherain, publié pour la première fois et précédé de l'examen du système de M. Fauriel sur les romans carlovingiens par M. P. Paris, Paris, Téchener (Romans des douze pairs de France, 2-3), 1833-1835.
 
La mort de Garin le Loherain, poème du XIIe siècle, publié pour la première fois d'après douze manuscrits, par M. Édélestand du Méril, Paris, Franck, 1862.
 
Garin le Loheren according to manuscript A, Bibliothèque de l'Arsenal 2983, with text, introduction, and linguistic study by Josephine Elvira Vallerie, Ann Arbor, Edwards, 1947.
 
Garin le Loherant according to manuscript N : Bibliothèque de l'Arsenal 3143 (formerly 181), text published for the first time, with an introduction by Richard Gladwin Monges, New York, Columbia University, 1951.
 
Garin le Loherenc édité par Anne Iker-Gittleman, Paris, Champion (Les classiques français du Moyen Âge, 117-119), 1996-1997.
 
Traduction
 
Garin le Loherain, chanson de geste composée au XIIe siècle par Jean de Flagy mise en nouveau langage par A. Paulin Paris, Paris, Claye (Hetzel), 1862.
 
Garin le Lorrain, chanson de geste traduite en français moderne par Bernard Guidot. Préface de Jean Lanher, Nancy, Presses universitaires de Nancy, Éditions Serpentoise, 1986.
Garin le Lorrain (fin du XIIe siècle)